En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Fil de navigation

 

Poutine PonsQuatrième de couverture :

Vladimir Poutine reste une énigme. Que veut-il ? Affirmer son pouvoir personnel et celui de son clan dans la lignée des autocrates qui se sont succédé au Kremlin depuis des siècles ? Restaurer la grandeur de son pays, en faisant la synthèse de l’histoire russe, des tsars aux soviétiques ? Comment le petit lieutenant-colonel du KGB qu’il fut à la fin de la guerre froide a-t-il pu s’imposer au sommet de l’une des premières puissances du monde ? Qui est cet homme qui semble porter un masque ? Un politicien cynique et brutal, assoiffé de pouvoir et d’argent, ou un patriote sincère ?

Au fil d’une enquête rigoureuse, nourrie de témoignages inédits recueillis en Russie, Frédéric Pons répond à ces questions. Sans rien occulter, il brosse un portrait saisissant du maître du Kremlin : son enfance dans un milieu modeste de Leningrad, ses rêves de jeune soviétique, les étapes décisives de sa formidable ascension, ses réseaux de pouvoir. Il démontre à quel point cet homme déterminé incarne les aspirations et les craintes de la Russie depuis la chute du communisme.

Dans le contexte actuel de crise, ce document brûlant, informé aux meilleures sources, est une lecture indispensable pour décrypter la personnalité, les objectifs et la stratégie de cet interlocuteur incontournable de l’Occident.

L’auteur :

Frédéric Pons est un journaliste et officier français.
Ancien casque bleu notamment actif au Liban, aujourd'hui colonel de réserve dans les parachutistes des Troupes de marine, il enseigne au Collège interarmées de défense (CID) ainsi qu'à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr.
Frédéric Pons est également journaliste au Spectacle du Monde, rédacteur en chef du service « Monde » de l'hebdomadaire Valeurs actuelles, et président de l'Association des Journalistes de la Défense (AJD).
En 1996, il a reçu le prix littéraire de l'armée de Terre Erwan Bergot pour son livre Les Français à Sarajevo.

Pas de citations pour ce livre à lire absolument. Bernard Mazin en a d’ailleurs écrit une excellente recension.

powered by social2s