En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Fil de navigation

 

L’alphabet russe (Русский алфавит) n’est pas composé de caractères latins mais de caractères cyrilliques.

Nous ne reviendrons pas ici sur l’histoire de l’écriture cyrillique, on trouve beaucoup de choses sur internet, notamment un article très intéressant de Jacques Poitou et un de l’université Laval au Québec, ici.

Dans son excellent blog “Apprendre le russe avec Ania”, Ania Stas a publié un excellent récapitulatif de l’alphabet russe. On y trouvera notamment une bonne explication de la différence et des variations entre les consonnes sourdes et les consonnes sonores.
Nous nous contenterons donc du tableau ci-dessous qui reprend seulement l’écriture des lettres (caractères d’imprimerie et cursives) et leur prononciation en français.

Alphabet russe1Alphabet russe2

Si certains sons français sont difficiles pour un gosier russe (“on”, “an”, “en”, “ain”, “ein”, “in”, etc…) il est certains sons russes particulièrement compliqués à rendre pour un français :

- le “х” que l’on transcrit généralement par “kh”, se prononce d’une manière gutturale un peu comme le “ch” allemand ou le “j” espagnol. Mes amis Ilya et Sergey dont les noms de famille se terminent par cette lettre, se sont acharnés quelques centaines de fois à essayer de me faire prononcer leur nom convenablement, peine perdue…

- le “ы” est un “i” guttural. Pour le rendre convenablement, il faut amener la langue en arrière au contact du palais et des dernières dents supérieures, et prononcer ainsi le “i“ (éventuellement en étirant un peu les lèvres). Notre merveilleuse enseignante du Centre de Russie à Paris, nous a donné un truc pour bien le prononcer : dire “i” en mettant un crayon dans la largeur de la bouche de manière à reculer ses coins et forcer la langue à remonter et rester en arrière. Pas très pratique dans une conversation. En ce qui me concerne, quand je n’arrive pas à “l’éjecter” spontanément et correctement, je le prononce “ui” en gardant la langue en arrière (solution de facilité!).

Pour vous faciliter la prononciation, voici l'alphabet russe par Alekseï :

powered by social2s