En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Le russe, comme le latin, le grec ou l’allemand, est une langue où les noms, pronoms et adjectifs se déclinent en fonction de leur rôle dans la phrase.
La déclinaison est une désinence (terminaison) qu’on rajoute au mot en fonction de son genre (masculin, féminin, neutre), de son nombre (singulier ou pluriel) et de son cas.

Selon le cas, le même mot ou groupe de mots pourra avoir des significations différentes.
Pour prendre sa place et surtout son sens dans la phrase, le mot ou groupe de mot a besoin d’être décliné au cas voulu, quelque soit son positionnement.
Comme le cas donne une fonction précise au mot, l’ordre des mots est très libre en russe, peu importe la place d’un mot dans la phrase, c’est le cas qui lui donne son sens, pas sa position.

Voici une brève présentation de l’utilisation des 6 cas en russe.


Nominatif

C’est quand nous nommons les objets, la base de la langue russe. Par exemple, dans l’article où nous expliquons les genres (masculin, féminin, neutre), nous le faisons à partir du nominatif.
Pour faire simple, le nominatif :
- se rapporte au sujet de la phrase, exemple : Папа работает (papa travaille),
- ou à l’attribut du sujet, exemple : Мой папа -врач (mon papa est médecin),
- il correspond aussi au Complément d’Objet Direct (COD) de la phrase française quand elle exprime la possession, exemple : У меня есть папа (j’ai un papa) - Note : pour cette notion de possession, voir l’article sur les verbes être et avoir.


Accusatif

Il s’utilise :
- pour marquer le Complément d’Objet Direct (COD) [excepté pour la possession], exemples : Я люблю гору (j’aime la montagne), Я хочу пить вино (je veux boire du vin),
- pour exprimer la durée. Il est dans ce cas, l’équivalent de la construction française pendant/depuis, exemple : Я живу здесь месяц (je vis ici depuis un mois),
- pour exprimer le changement de lieu avec les verbes de déplacement et les prépositions “в” et “на”, exemples : Мы едем в Москву (Nous allons à Moscou), Они идут на выставку (ils vont à l’exposition),
- après les prépositions “в”, “через” (à travers/dans - notion de durée), “на”, “за” (dans le sens de “pour”), exemples : В понедельник будет экзамен (l’examen sera lundi), Через месяц мы вернёмся (Dans un mois nous reviendrons), Он приехал на один день (il est venu pour un jour), он идёт через парк (il traverse le parc), спасибо за подарок (merci pour le cadeau),
- après certains verbes suivis par une préposition, exemple : Играть в футбол (jouer au football), cela est valable pour un jeu ou un sport, mais pour un instrument de musique, après le verbe “Играть” (jouer), on utilisera le locatif.

Suffixes des substantifs (y compris noms propres) à l’accusatif :
- les neutres, les féminins se terminant par “ь”, et les masculins inanimés sont semblables au nominatif, (à l’exception de “чай” (thé) qui devient “чаю” uniquement dans l’expression “Я хочу чаю”(je veux du thé),
- on rajoute un “а” à la fin des masculins animés qui se terminent par une consonne au nominatif,
- les masculins animés qui se terminent par “ь” au nominatif, voient ce signe mou remplacé par “я”,
- tous les féminins (et rares masculins) se terminant au nominatif par “а” ou “я”, auront ce suffixe remplacé respectivement par “у” et “ю”.


Génitif

Il est utilisé :
- pour le complément du nom (à chaque fois qu’on veut dire “de”), exemples : la maison du père, ici les 2 substantifs sont maison (дом) et père (отец), “père” complète le mot “maison”, c’est donc le mot “père” qui va être décliné. Nous avons donc : дом отца (la maison du père), слово словаря (le mot du dictionnaire), блюдо Китая (le plat de Chine), дом мамы (la maison de maman), дом Ильи (la maison d’Ilya),
Évidement si plusieurs substantifs complètent le nom, tous se déclinent, exemple : адрес магазина Ивана (l’adresse du magasin d’Ivan),
- pour exprimer la possession après la préposition “у”, exemple : у Ивана есть машина (Ivan a une voiture - Ivan est décliné),
- pour l'absence ou la non-existence après “нет” ou “не”, exemples : здесь, нет машины (ici, pas de voiture), у Ивана нет машины (Ivan n’a pas de voiture - puisqu’après “у” Ivan est décliné, ainsi que voiture puisqu’après “нет”), у меня нет собаки (je n’ai pas de chien - “меня” est le génitif du pronom personnel “я” qui se décline identiquement à l’accusatif et au génitif, et “собаки” est le génitif de “собака”, il ne faut pas confondre avec le pluriel de “собака” qui est “собакы” dont le génitif est “собак”),
- pour accorder un nom avec un nombre cardinal, exemples : две собаки (deux chiens), пять собак (cinq chiens). Précisions : jusqu’à 4 le nombre est suivi du génitif singulier, à partir de 5, il est suivi du génitif pluriel,
- après "Много" (beaucoup) et "Мало" (peu),
- après les prépositions “с”/“из"/“от” pour exprimer l’origine, exemple : из России (en provenance de Russie), письмо из Москвы (lettre de Moscou), с завода (de l’usine), от друга (d’un ami), une salade “de” quelque chose : Салат из + génitif
- après les prépositions “от” (de avec une notion d’éloignement, “далеко от” (loin de), “недалеко от” (non loin de), "справа от” (à doite de), "слева от” (à gauche de),
- après certaines autres prépositions “около" (près de), “для" (pour), “после” (après), “без" (sans), “до” (jusqu’à/avant), “против” (contre), “напротив” (au contraire), “кроме" (sauf/excepté), “вместо" (au lieu de), “среди" (parmi), “посреди" (au milieu), “возле" (à côté), “внутри" (au-dedans), “вокруг" (autour), “вдоль" (en long), “мимо" (devant - en parlant de ce qui passe sans s’arrêter, ex. je suis passé devant le théâtre = Я прошёл мимо театра), “сколько” (combien) => “сколько времени” (combien de temps),

Suffixes des substantifs (y compris noms propres) au génitif :
- on ajoute un “а” à la fin des mots masculins qui se terminent par une consonne au nominatif (excepté après la semi-consonne “й”),
- pour les masculins se terminant au nominatif par “ь” ou “й”, on remplace cette désinence par “я”,
- pour les féminins (et certains masculins) se terminant au nominatif par “а” ou “я”, on remplace la désinence, respectivement par “ы” ou “и”,
- les féminins se terminant par “ь” au nominatif, ont cette désinence remplacée par “и”.


Datif

Il est utilisé, par exemple, pour donner, envoyer, appeler, aider (à) quelqu’un (de l’émetteur au récepteur):
- comme complément d’objet indirect ou complément d’attribution, exemples : позвонить родителям (téléphoner aux parents), он помогает брату (il aide le frère),
- dans les tournures impersonnelles (le sujet ne maitrise pas les faits), il correspond alors au sujet de la phrase française, exemples : мне холодно (j’ai froid), мне надо читать (je dois lire),
- pour demander ou donner l’âge, exemples : сколько вам лет ? (quel âge avez-vous?), мне 13 лет (j’ai 13 ans),
- après le verbe “помогать” (aider),
- après les préposition “по” (“selon”, “à la surface de”) et “к” (chez, vers - avec une notion de mouvement), exemples : он ходит по улице (il marche dans la rue), он идёт к Ивану (il va chez Ivan), по моему мнению (selon mon avis - à mon avis),
- après “благодаря” (grâce à), exemple : благодаря мне (grâce à moi).

Suffixes des substantifs (y compris nom propres) au datif :
- on rajoute “у” aux masculins se terminant par une consonne,
- pour les masculins se terminant par “ь”, ce dernier est remplacé par “ю”,
- pour les neutres se terminant par “о” ou “е”, on remplace la désinence, respectivement par “у” et “ю”,
- pour les féminins se terminant par “а” ou “я”, on remplace cette désinence par “е”,
- pour les féminins se terminant par “ь”, ce dernier est remplacé par “и”.


Instrumental

Il est utilisé :
- pour exprimer le complément de moyen, exemple : Я пишу ручкой (J'écris avec un stylo),
- pour exprimer le complément de manière, exemple : Он поёт басом (il chante d’une voix de basse),
- pour exprimer le complément de temps pour les saisons et les parties de la journée : “весной” (au printemps), “летом” (en été), “осенью” (en automne), “зимой” (en hiver), “утром” (le matin), “днём” (dans la journée / l'après -midi), “вечером” (le soir), “ночью” (la nuit),
- comme attribut du sujet après les verbes быть (être), стать (commencer), работать (travailler), интересоваться (s’intéresser), заниматься (s’occuper), exemples : он стал врачом (il est devenu médecin), она хочет быть инженером (elle veut être ingénieur),
- pour exprimer le complément d’agent de la voix passive, exemple : дом был построен нами (la maison était construite par nous),
- après les prépositions “вместе с” (ainsi que, avec), “рядом с” (à côté de, près de), “под” (dessous), “над” (dessus), “между” (entre, parmi), “перед” (devant), “за” (dans le sens de “derrière”), exemples : над столом висит лампа (la lampe pend au-dessus de la table), за рекой начинается сад (le jardin commence derrière la rivière),
- après la préposition “с” (avec, en compagnie de - dans un sens temporel ou de locatif sans mouvement), exemple : кофе с молоком (café au lait),
- après la préposition “с” (dans le sens de “à l’occasion de”), pour exprimer des souhaits : с днем рождения! (bon anniversaire ! - littéralement, à l'occasion du jour de la naissance),
- après la préposition “за” (dans le sens de “à la recherche de”, “au lieu de”, “à la place de”, ou exprimant une durée, un dépassement).

Suffixes des substantifs (y compris nom propres) à l’instrumental :
- on rajoute “ом” aux masculins se terminant par une consonne,
- pour les masculins se terminant par “ь”, ce dernier est remplacé par “ём” si la syllabe est accentuée ou ”ем” dans le cas contraire,
- pour les neutres se terminant par “о” ou “е”, on remplace la désinence, respectivement par “ом” et “ём” si la syllabe est accentuée ou ”ем” dans le cas contraire,
- pour les féminins se terminant par “а” ou “я”, on remplace la désinence respectivement par “ой” ou “ей”,
- on rajoute “ю” aux féminins se terminant par “ь”.


Locatif (ou prépositionnel)

Le locatif ne s’emploie qu’avec une préposition.
Il est utilisé :
- comme complément de lieu après les prépositions “в” (plutôt dans le sens “à l’intérieur d’un volume”/“dans”) et “на” (plutôt dans le sens “sur la surface”/“sur”) lorsqu’elles ont un sens statique sans changement de lieu, ce qui n’empêche pas un mouvement dans un même espace (avec un changement de lieu on utilisera l’accusatif), exemples : я живу в Москве (je vis à Moscou), я живу на море (je vis à la mer).
Précisions : “в” sera utilisé pour “à l’intérieur de quelque chose, d’un lieu d’action, d’un moyen de transport, d’un établissement” mais aussi pour les continents, pays, divisions administratives. “на” sera utilisé pour “sur la surface de quelque chose”, un événement, l’utilisation d’un moyen de transport, l’indication d’un établissement, les points cardinaux, rivières, îles, mers, lacs… Quoique si un homme sera “на мoре” (“sur la mer” ou “au bord de la mer” ou “ira à la mer”), un poisson sera “в море” (dans la mer),
- après la préposition “в” suivie d’un mois ou d’une année, exemple : Я буду ждать тебя в январе (je t’attendrai en janvier),
- après certains verbes suivis de la préposition “на”, exemples : говорить на английском языке (parler anglais), Я играю на гитаре (je joue de la guitare). Cela vaut pour un instrument, nous avons vu plus haut que jouer à un sport ou un jeu, exigeait l’accusatif.
- après “о” (à) quand on parle de quelque chose, exemple : О чём вы думаете? О Владивостоке. (À quoi pensez-vous ? À Vladivostok). Lorsque le mot suivant commence par une voyelle, on utilisera “Об”.

Suffixes des substantifs (y compris nom propres) au locatif :
- masculin, féminin ou neutre on remplace la désinence ou le signe “ь”, par “е”, de même qu’on rajoute cette désinence quand il n’y en a pas au nominatif (masculins terminés par une consonne),
- au féminin, le signe “ь” est remplacé par “и”.
Il y a une cinquantaine de mots masculins qui font exception, et où la lettre “у” est rajoutée à la consonne finale pour le locatif. Il s’agit en général de monosyllabes dont : “снег - в снегу” (dans la neige), “сад - в саду” (dans le jardin), "лес - в лесу" (dans la forêt), ”Крым - в Крыму” (en Crimée), “пол - на полу” (sur le sol), “год - в прошлом году” (l'année dernière), “порт - в порту” (dans le port - valable pour “аэропорт”), “ряд - на ряду” (à la suite), “мозг - в мозгу” (dans le cerveau), “угол - в углу/на углу” (dans le coin [de la pièce]/au coin [de la rue]), “мост - на мосту” (sur le pont), “берег - на берегу” (sur le quai), “лёд - на льду” (dans la glace), “нос - в/на носу” (dans/sur le nez), “шкаф - на/в шкафу” (sur/dans l’armoire), “глаз - в глазу” (dans l’œil), “рот - во рту” (dans la bouche), “час - в котором часу ?” (à quelle heure ?), “Дон - на Дону” (sur le Don, au bord du Don), “край - на краю” (sur le bord [de la table], au bord [de la route, du fossé], au bout [du village]), “лоб - на лбу” (sur le front), “луг - на лугу” (dans le pré), etc…


Tableau récapitulatif de déclinaison des substantifs

substantifs declinaisons

Les tableaux de déclinaisons pour les pronoms et les adjectifs seront dans les articles correspondant


Il existait autrefois un septième cas, le vocatif. Il ne subsiste plus que dans l’invocation religieuse “Отче наш” (Notre Père), dans quelques rares expressions figées “Боже мой” (Mon Dieu), “батько” (petit père) et (très rarement) dans la littérature (chez Alexandre Pouchkine, par exemple : “старче” pour “старец” ― vieillard). La forme courte populaire des prénoms “Тань” pour “Таня” (Tania) et des mots “мам” et “пап” (m’man, p’pa) peuvent être considérés comme des vocatifs.

powered by social2s