En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Fil de navigation

 

russkiy yezyikPour les scolarisés en collège ou lycée :

De nombreux établissements scolaires, dans toutes les régions, proposent l’enseignement du russe en langue étrangère.
Vous trouverez ici, la liste des établissement publics et , celle des établissements privés.

Il existe également quelques établissements spécialisés :

Ecole russe pour les enfants et ados de 4 à 18 ans rattachée à la cathédrale Saint Alexandre Nevski de Paris (12 rue Daru dans le 8ème).

powered by social2s

L’alphabet russe (Русский алфавит) n’est pas composé de caractères latins mais de caractères cyrilliques.

Nous ne reviendrons pas ici sur l’histoire de l’écriture cyrillique, on trouve beaucoup de choses sur internet, notamment un article très intéressant de Jacques Poitou et un de l’université Laval au Québec, ici.

Dans son excellent blog “Apprendre le russe avec Ania”, Ania Stas a publié un excellent récapitulatif de l’alphabet russe. On y trouvera notamment une bonne explication de la différence et des variations entre les consonnes sourdes et les consonnes sonores.
Nous nous contenterons donc du tableau ci-dessous qui reprend seulement l’écriture des lettres (caractères d’imprimerie et cursives) et leur prononciation en français.

powered by social2s

Être "Быть" et Avoir "Иметь" en russe, ou comment se passer de ces verbes.

Быть - Être
Au présent il ne subsiste que есть, 3ème personne du singulier (archaïsme), mais n’est généralement pas employé. Par exemple Я –студент (je suis étudiant), dans ce cas, à l’écrit, le verbe être est remplacé par un tiret (pour signifier une légère pause à l’oral).

L’utilisation la plus fréquente au présent est dans la forme : У меня есть машина [(prononciation : ou minia iést machina) - littéralement "chez moi est une voiture"] pour signifier la possession “J’ai une voiture”.
Il remplace donc le verbe Avoir quand on veut indiquer qu'on "a" quelque chose.

powered by social2s
powered by social2s

En russe, il existe 3 genres : le masculin, le féminin et le neutre.

Les substantifs masculins se terminent (en général) par une consonne (n’oublions pas que le “й” est une consonne) et parfois par le signe mou,
Exemples :
- Сад - jardin, se prononce sat’
- Музей - musée, se prononce mouziéye
- Портфель - porte-document, se prononce partfiel

Les substantifs féminins se terminent (en général) par “а” ou “я”, et parfois par le signe mou,
Exemples :
- Ваза - vase, se prononce vasa
- Семья - famille, se prononce simia
- Тетрадь - cahier, se prononce titrat’

powered by social2s

Les verbes imperfectifs constatent l'action en train de se faire sans se préoccuper de son achèvement ou pas. Ils décrivent le processus de l'action dans sa durée ou une action répétitive. Ils sont conjugués au présent, au passé et au futur.

Les verbes perfectifs [parfait = terminé], insistent sur le fait que l'action est terminée (accomplie, réussie) et a abouti à un résultat. L'action est unique. Dans ce cas, le présent n'a aucun sens. Ces verbes n'ont qu'un passé et un futur. Cependant leur futur se conjugue comme au présent.

Le verbe utilisé peut permettre aussi de distinguer une action réalisée, d'une action qui a été tentée.

powered by social2s

Le russe, comme le latin, le grec ou l’allemand, est une langue où les noms, pronoms et adjectifs se déclinent en fonction de leur rôle dans la phrase.
La déclinaison est une désinence (terminaison) qu’on rajoute au mot en fonction de son genre (masculin, féminin, neutre), de son nombre (singulier ou pluriel) et de son cas.

Selon le cas, le même mot ou groupe de mots pourra avoir des significations différentes.
Pour prendre sa place et surtout son sens dans la phrase, le mot ou groupe de mot a besoin d’être décliné au cas voulu, quelque soit son positionnement.
Comme le cas donne une fonction précise au mot, l’ordre des mots est très libre en russe, peu importe la place d’un mot dans la phrase, c’est le cas qui lui donne son sens, pas sa position.

powered by social2s

En français, il n’est pas toujours facile de distinguer un adverbe d’un adjectif : des mots comme “tout” et “bon”, par exemple, peuvent être adjectif ou adverbe.

En russe, l’adjectif et l’adverbe ont des formes différentes, l’adverbe étant souvent une forme courte de l’adjectif. Mais pas toujours….

Le plus couramment, les adverbes proviennent d’adjectifs.
Dans ce cas la terminaison de l’adjectif change.
- les terminaisons -ый/-ий deviennent -о/-е,
- la terminaison -ний devient -не,
- la terminaison -ский devient -ски.

powered by social2s