En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Fil de navigation

 

Mucha afficheDu 12 septembre 2018 au 27 janvier 2019, au Musée du Luxembourg.

Artiste tchèque de renommée internationale, né en 1860 dans la petite ville d’Ivancice, Alphonse Mucha accède à la célébrité en 1895 à Paris, avec Gismonda, sa première affiche pour Sarah Bernhardt (1844-1923), la plus grande actrice de l'époque. En tant qu'affichiste, Mucha développe un style très personnel, le “style Mucha”, caractérisé par des formes sinueuses mêlant jeunes femmes, motifs floraux et lignes ornementales, de même qu'une gamme subtile de tons pastel. Ce style incarnera bientôt le mouvement émergeant à l'époque dans les arts décoratifs, l'Art nouveau.

Si ses affiches font sa renommée, Mucha est un artiste polyvalent : peintre, sculpteur, photographe, décorateur, il est aussi un professeur apprécié. Lors de son premier voyage aux États-Unis en 1904, il est qualifié de “plus grand artiste décoratif du monde”. Animé d’une véritable pensée politique, à l’heure du renouveau national tchèque et de l’éclatement de l’empire austro-hongrois, ses convictions politiques et humanistes l'amènent à renoncer progressivement à la veine décorative et à entreprendre des cycles de peinture d'histoire, parfois de très grand format, dans un esprit militant et idéaliste.
Ainsi, autour de 1900-1910, il évolue et défend un art résolument figuratif et épique, détaché de toutes les avant-gardes européennes. Ses œuvres tardives témoignent de son rêve d'unité entre tous les peuples slaves, notamment L'Épopée slave (1912-1926), cycle composé de vingt toiles monumentales.

Mucha 1 Mucha 2 Mucha 3


Cette exposition retrace la carrière de Mucha et dessine le portrait d'un artiste complexe, porté par une vision sociale et philosophique.

Mucha 5 Mucha portrait

Jours et horaires d’ouverture, tarifs, sur le site du Musée du Luxembourg.

Les commentaires sont fermés pour cet article.

powered by social2s