En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Fil de navigation

 

Russkaya Literatura 2018

Centre culturel et spirituel orthodoxe russe de Paris

La 4ème édition du Salon Russkaya Literatura est terminée.

Ce furent 3 jours passionnants.

Cette édition avait pour thème "Le Grand Nord de la Russie", mais célébrait également le bi-centenaire de la naissance de Tourgueniev et le centenaire de celle de Soljenitsyne.
Une quarantaine de lectures, conférences, rencontres, dialogues, ateliers et concerts se sont succédés en présence d'une assistance passionnée.

Malheureusement nous ne pouvions être partout en même temps.

Salon Russkaya 2018 1Vendredi 5 octobre

Son excellence Monsieur Alexey MECHKOV, ambassadeur de la Fédération de Russie en France, inaugurait le salon à 19 h.

Mais auparavant nous avions assisté à la présentation du livre "Souvenirs culinaires d'une enfance heureuse" par son auteur, Alice DANCHOKH.
Nous en ferons une recension dans notre rubrique "à lire", dès que possible (beaucoup d'œuvres achetées et à lire).

Ensuite, nous avons assisté à une rencontre avec David FOENKINOS, qui venait présenter son dernier roman, mais surtout nous expliquer à quel point son œuvre est nourrie par la littérature russe découverte à l'adolescence.
Et bien que ses ouvrages n'aient en général rien à voir avec la Russie, on y ressent très fortement l'influence des grands auteurs russes, notamment en ce qui concerne les atmosphères.


Samedi 6 octobre

Salon Russkaya 2018 2Arrivés un peu tard du fait des éternels problèmes de transport en commun dans la région parisienne, nous avons d'abord assisté à une intervention passionnante d'Arthur HUGONNOT, intitulée "La nature et l'homme en Sibérie - Les auteurs Iakoutes du 20ème siècle racontent".

Avec des citations, une réelle connaissance du terrain, et un amour profond pour ces peuples autochtones, l'intervenante nous a permis d'entrer dans l'âme et la vision du monde de ces animistes, qui nous indiquent le chemin que nous avons oublié pour être en phase avec la nature.

Nous vous proposerons bientôt des recensions de deux des livres dont Arthur Hugonnot a extrait des citations : l'anthologie des écrivains iakoutes "Des nouvelles de la Taïga" et "Youko au pays des rêves", livre pour enfants d'Oulouro ADO.

Puis Gérard CONIO prenait la place de Madame HUGONNOT pour nous entretenir des héritages politiques de la Russie, ou comment concilier, dans la Russie d'aujourd'hui, le double héritage du tsarisme et du communisme avec la pratique de la démocratie. Un exposé particulièrement riche et passionnant.

Salon Russkaya 2018 3

Là également, nous vous proposerons très bientôt une recension du dernier livre de Gérard CONIO, "La Russie et son double".

Ensuite la table-ronde sur "L'avenir des peuples du Grand Nord de la Russie au 21ème siècle" a permis d'aborder les perspectives scientifiques et ethnographiques des plus intéressantes (avec Natalia GRIAKALOVA, Arthur HUGONNOT, Ludmila LIPATOVA, Gala NAOUMOVA et Astrid WENDLANDT).

Enfin, la projection du film "Boris Pasternak, un autre drame" (1990), d’Andrey NEKRASOV, était plutôt destinée à un public russophone, puisqu'il n'y avait ni sous-titre, ni traducteur. C'est assez dommage, le public présent ne parlant pas forcément le russe.

 

Dimanche 7 octobre

À l'occasion du centième anniversaire de la naissance d'Alexandre SOLJENITSYNE, nous avons particulièrement apprécié la rencontre avec Alexy GRIAKALOV et Igor VOLGUINE, qui nous ont apporté des informations et anecdotes souvent méconnues du grand écrivain russe, notamment concernant sa vision de l'Occident dans ses dernières années.

Salon Russkaya 2018 4Beaucoup trop courte était la discussion entre le politologue Andreï KRATCHEV (dernier porte-parole de GORBATCHEV au Kremlin) et l'écrivain Victor LOUPAN, tous deux dans un français parfait, sur le thème "Russie et Europe - Divorce ou détente ?" Entre certitudes et prospectives, nous les aurions bien écoutés plusieurs heures.

Plus léger était le dialogue entre Cédric GRAS et Patricia CHICHMANOVA, modérés par Igor SOKOLOGORSKY, sur "Le grand Nord de la Russie vu par les écrivains voyageurs". La vision complémentaire des deux auteurs était plaisante et leurs anecdotes savoureuses.

Nous comptions terminer notre journée en assistant au concert d'Anastasia KOBEKINA et Vassilis VARVARESOS interprétant du Frank, du Rachmaninov et du Kobekin, mais nous fûmes refoulés à l'entrée par absence d'invitation. À notre décharge, il n'était indiqué nulle part dans le programme papier ou sur le site du Salon, qu'il s'agissait d'un concert privé.

 

Compléments :

Notre compte-rendu ne saurait être complet sans signaler la magnifique exposition de photographies d'Astrid WENDLANDT et de Ludmila LIPATOVA (cette dernière venue spécialement du district autonome de Yamal-Nenets) sur le thème "Yamal : traditions et modernité". Des images souvent émouvantes, très belles, accompagnées de textes présentant la vie, les coutumes, le chamanisme, la vision du monde de ces peuples du Nord.

Impossible d'oublier la petite buvette où nous avons pu nous désaltérer (il y avait même du Kvas) et déguster quelques douceurs (dont une excellente salade olivier samedi, et un tarte à la pâte de coing dimanche).

Salon Russkaya 2018 5Vue également, dans le hall de l'auditorium, une sculpture dédiée au tricentenaire de la visite du tsar Pierre le Grand à Reims. Elle est consacrée à l'Évangile de Reims qui unissait nos cultures durant des siècles.
Cet évangile appartenait à la reine Anne, fille de Yaroslav le Sage, mariée à Henri 1er au 11ème siècle. Cet évangile est considéré comme l'une des reliques françaises qui, selon la tradition, servait durant le couronnement des rois de France.
Cette sculpture parle d'un miracle : la relique silencieuse a retrouvé une voix. Elle s'est mise à parler de la voix de l'empereur russe. Il y a 300 ans (en 1717), le tsar Pierre le Grand a visité la ville de Reims, et il a pu lire la première partie du manuscrit contenant des textes de l'Évangile en vieux slave.

Bien entendu, il n'y a pas de manifestations sans quelques problèmes d'organisation. Et bien que l'ensemble ait été de haute volée, nous nous devons de les signaler pour qu'éventuellement les organisateurs puissent améliorer la prochaine édition.

La première amélioration possible serait de faire un enregistrement vidéo de toutes les interventions, ou au moins celles se déroulant dans l'auditorium, qui semble avoir l'équipement nécessaire. Diverses activités se déroulant parfois en même temps dans des endroits différents, cela permettrait d'en mettre certaines en ligne sur internet pour le bien de tous. Il est par ailleurs très dommage de n'avoir pas de trace de certaines interventions passionnantes.

Centre culturel

Le site du Centre spirituel et culturel Orthodoxe russe est parfait pour une telle manifestation (d'autant que cela permet de visiter également la magnifique cathédrale), mais il manque d'une salle pour que puissent s'installer convenablement les stands de livres et de dédicaces et les associations (un peu comme lors de la deuxième édition dans la Mairie du 16ème arrondissement).
Dans la cour, certains partageaient un même stand, parfois les uns sur les autres, dans une atmosphère d'automne un peu frisquette.
Nous aurions aussi aimé avoir davantage d'exposants : le Globe ou Potemkine, par exemple, n'étaient pas représentés.
Ne pourrait-on pas attribuer aux stands une des salles à l'étage ?

Enfin, pour en revenir au concert privé, il serait bon de préciser sur le programme, quand une animation nécessite une invitation.

Galerie officielle (service communication de l'Ambassade) de photos du salon : ici.

 

Merci aux organisateurs et à l'an prochain !

Ivan Tourgueniev   Alexandre Soljenitsyne

powered by social2s